dimanche, 11 décembre 2016|

10 visiteurs en ce moment

 

Nouveau dialogue de Sartrounet et Sartrichon

Sartrounet : Dis donc, ce préfet Leschi qui commandait la manœuvre lors de la récente liquidation du village rom de Bobigny, son nom me dit quelque chose... Avant d’être « préfet à l’égalité des chances en Seine-Saint-Denis » (c’est son titre, c’est écrit dans le journal et ça ne s’invente pas), il était pas un peu...

Sartrichon :... tout juste, ta mémoire ne te trahit pas : trotskyste, sinon de stricte obédience, suffisamment du moins pour cultiver l’amitié de quelques intellectuels de la Ligue et porter la banderole dans les manifs, au premier rang – histoire d’être sur la photo, quoi... Mais déjà doté d’un certain sens pratique, tu remarqueras : dès que Chevènement a lancé le Mouvement des Citoyens, il a flairé le coup et a sauté le pas...

Sartrounet : … Ah oui, ça me revient ! Et quand le grand homme de Belfort est devenu premier flic de France, il en a fait un sous-préfet - aussi simple que ça !

Sartrichon : C’est ça, et c’est l’honneur de ces gens-là - perpétuer les traditions... celle du clientélisme romain, en l’occurrence.

Sartrounet : Exactement ! Tu me diras que ça ne tombait pas mal pour lui : étudiant en histoire un peu indolent, avec cette thèse sur les fascismes de l’entre-deux-guerres qui traînait en longueur, charge de famille...

Sartrichon : C’est sûr, faut gagner sa croûte, mais enfin, y’a la manière.... Et puis de là à passer aux travaux pratiques, si allègrement ! De là à aller faire son petit Chiappe sur les bords du canal de l’Ourq aux petites aurores, dans la froidure d’un matin de novembre... J’espère qu’il est pas allé y attraper un mauvais rhume...

Sartrounet (s’animant) : Tu n’y comprends rien ! C’est ça le service de l’Etat ! Je me rappelle, le Didier, quand on buvait des coups ensemble (même qu’il était plutôt marrant, avant qu’il lui pousse un képi...), il nous resservait toujours la même citation de son maître et bienfaiteur : « quand on est aux affaires et qu’on n’est pas d’accord avec un coup politique, on ferme sa gueule ou on démissionne ! ».

Sartrichon : Bon, là, en tout cas, son choix a été clair... J’espère qu’au moins il s’est posé la question...

Sartrounet : Pas sûr, pas sûr... c’est le coup du doigt dans l’engrenage... la tête tarde pas à y passer aussi... Et puis, sur les roms, faut dire que l’exemple vient du sommet : pas d’états d’âme, pas de discussion, on liquide !

Sartrichon : Belle miniature d’époque, en tout cas... Tiens, ça me donne une idée : tu sais, quand un type vient d’être élu à l’Académie française, ses amis se cotisent pour lui acheter son épée. Et si on offrait à Didier un bulldozer d’or  ?

Sartrounet : C’est pas con... Ou bien alors une doublure en fourrure pour sa parka... parce qu’au train où vont les choses, de l’ « égalité des chances », il en a pas fini de leur en coller, aux roms... Et t’imagines, en plein hiver, le pauvre, habitué à la douceur corse...

Sartichon : A moins qu’on l’envoie dans le Tarn...

Sartrounet : Ah oui, carrément, à la grenade...

Sartrichon : Comme au temps de sa folle jeunesse...

Sartrounet :... dans l’autre camp.

Sartrichon : Dans l’autre camp... rom !

Sartrounet : (soupirant) : Très drôle...

 
A propos de Ici et ailleurs
Il s’agirait moins de magnifier la diversité culturelle, d’exalter l’interculturalité, voire de s’émerveiller du métissage culturel en cours dans le contexte de la globalisation que de se poser, sur un mode moins béat, cette simple question : pourquoi est-il si difficile de s’entendre, pourquoi (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

0628dinner[tiré de Picasa Web Albums - 交大社文所 le 28 juin 2009]

0628A-1[tiré de Picasa Web Albums - 交大社文所 le 28 juin 2009]

0628B-1[tiré de Picasa Web Albums - 交大社文所 le 28 juin 2009]

0628G[tiré de Picasa Web Albums - 交大社文所 le 28 juin 2009]

0627B-2[tiré de Picasa Web Albums - 交大社文所 le 27 juin 2009]

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...