jeudi, 8 décembre 2016|

2 visiteurs en ce moment

 

Carnet de bord de l’atelier des 7 et 8 mai 2016

(Rédigé et digéré par Séverine POITRAT non philosophe)

3 tours, (le mien) rédaction du carnet de bord de l’atelier de Philomène... J’avais trouvé l’idée excellente lors de la proposition de Philippe Roy de faire naître un carnet de bord après chaque atelier, qui serait rédigé de façon volontaire (ou pas) à tour de rôle. Donc voici le mien.... Un atelier ça ne s’improvise pas la veille. De plus nous avions une affluence de participants inscrits, et nous voilà boostés dans notre envie de réussir ce beau we. Après divers échanges par mail, téléphone, et aussi vidéo (si si !) avec Philippe, Estelle et Claude nous avons réussi à caler l’organisation. À qui les commandes de repas, à qui la gestion des trajets des arrivants, à qui la haute tâche de récupérer le vin (une petite idée peut-être ?)... Bref nous y voilà ! Arrivée fin d’après-midi au gîte de Fertans, installation et mise en place faites nous avons commencé avec les premiers arrivants de ce fameux we par une réhydratation bien méritée. J’avais aussi soif de calme et besoin de sons bucoliques...il n’en fut rien pour une bonne partie de cette fin d’après-midi. Bourdonnement et gazouillement furent largement couverts par la bête mécanique, broyeuse de bois, broyeuse de parole.... Fameux we oui, car si vous n’êtes jamais venu participer à un atelier à Fertans, ne bridez pas plus votre curiosité !

JPEG - 50 ko
JPEG - 30.8 ko

Terrasse du gîte/Apéritifs et repas  Menu du repas du soir : un peu de nouveauté, un rien de délectation, quelques belles phrases, des tonnes de pensées et de références. Amateurs de cornichons, le tout arrosé de quelques verres de raki, saupoudré de rires, et nous voilà tous dans l’ambiance de cette première intervention multi-intervenants. Quelques loukoums plus tard pour se faire plaisir, les premiers penseurs dormeurs quittent l’assemblée... Après une agréable nuit (la mienne en tout cas le fut), nous voici réunis à nouveau autour de la table du petit déjeuner. Toujours la même ambiance assortie cette fois non pas de raki mais de café et confitures maison (je note pour moi-même de prévoir plus de confiture pêche verveine !). L’arrivée des nombreux autres participants a soudain terminé de réveiller les derniers plébéiens du petit déjeuner !

Top départ de la première intervention :

« Le philosophe et sa plèbe : l’utopisme, par-delà la législation ou l’effacement » Ali Kebir

Est-ce parce que c’est le premier atelier de la journée, ou bien grâce à la belle dynamique d’Ali, en tout cas cette intervention nous amène à se questionner en trois temps (pas deux) :
- Comment ne pas parler à la place des autres
- Ne suis-je qu’un observateur ?
- L’utopie, outil pour aider à transformer une société, catalyseur d’émancipation ? Après un lot de questions, de tentatives de réponse, de désirs et de projections, pause déjeuner. Pause déjeuner oui, pause de réflexions non ! Plein soleil bienfaiteur, échanges autour d’une tête de veau (personne en particulier), saucisse de Morteau et sauce gribiche. La plus grande tablée de l’histoire de Philomène, du bonheur ! 15h30 pas de sieste dans l’herbe malgré une envie de philosopher au ras des pâquerettes, nous quittons le jardin pour rejoindre notre antre... « Lecture d’extraits de la pièce d’Howard Zinn En suivant Emma " Pièce historique sur Emma Goldman, anarchiste et féministe américaine" » Marco Candore Un incroyable gâteau à l’orange précéda la lecture de Marco, touchante. D’ailleurs en rentrant je me suis précipitée pour trouver des images de cette femme et mettre un visage sur cette vie incroyable.

JPEG - 21.8 ko

L’élément le plus violent dans la société est l’ignorance.

« Howard Zinn : l’Histoire comme levier de l’action plébéienne » Christiane Vollaire

Lourde tâche pour Christiane avec son intervention de deuxième partie d’après-midi, la digestion et le beau soleil nous invitaient à plonger dans un bien être somnolant. Ce petit instant libre fut rapidement cerclé par des anges ronflottants. Mais grâce au levier « Christiane », l’intérêt de l’action plébéien remporta un grand succès. Un long moment de prise de parole suivit cette intervention. Christiane tu nous as fait « plaiz » ! Le repas du soir toujours paré de la même belle ambiance que les précédents se déroula non pas à l’extérieur mais au sein de cette grande cuisine qui nous permet d’être tous ensemble. Les participants présents ont commencé à échanger sur les prochains ateliers. Chacun attentif ou essayant de l’être à cette heure tardive, à la lecture de Philippe de certains thèmes à aborder, guillemets ouverts puis refermés.... Ce qui est sûr c’est qu’une fois de plus cet atelier a fonctionné. Nous nous sommes dépensés pour penser. Dépasser pour penser. Rendez-vous les 14 et 16 octobre pour prolonger ces états d’âmes... Pas de commentaires....

JPEG - 31.8 ko

Voilà c’était le carnet de bord d’une toiletteuse apprentie penseuse. Séverine 

 
A propos de Ici et ailleurs
Il s’agirait moins de magnifier la diversité culturelle, d’exalter l’interculturalité, voire de s’émerveiller du métissage culturel en cours dans le contexte de la globalisation que de se poser, sur un mode moins béat, cette simple question : pourquoi est-il si difficile de s’entendre, pourquoi (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

0628dinner[tiré de Picasa Web Albums - 交大社文所 le 28 juin 2009]

0628A-1[tiré de Picasa Web Albums - 交大社文所 le 28 juin 2009]

0628B-1[tiré de Picasa Web Albums - 交大社文所 le 28 juin 2009]

0628G[tiré de Picasa Web Albums - 交大社文所 le 28 juin 2009]

0627B-2[tiré de Picasa Web Albums - 交大社文所 le 27 juin 2009]

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...