Petit bulletin de campagne – Octobre 2021

, par Sophie Tregan


Les idées volent parfois si haut, dans nos campagnes électorales, qu’il est impossible de les apercevoir à l’œil nu.
André Frossard

6 minutes de lecture pour résumer 30 jours d’une politique inique. Les informations se suivent, s’entassent et nous étouffent. L’une vient chasser l’autre, allant toujours plus loin dans l’insupportable et l’inacceptable. Chaque jour nous nous réveillons dans un pays où sans cesse les politiques, les médias, les polémistes ouvrent un peu plus la fenêtre d’Overtone, laissant l’extrême-droite distiller son idéologie. « Identité », « Grand remplacement », incitation à la haine raciale, guerre au multiculturalisme. Tout ceci à des fins électorales. Et face au bilan de ses 5 années passées à l’Élysée – incurie face à la pandémie, destruction de l’hôpital public, mutilations de manifestants, impunité d’une police raciste et violente, loi « Sécurité globale » leur conférant davantage pouvoir, impunité des ultra-riches fraudeurs fiscaux, loi ségrégationniste appelée « séparatisme », réforme des retraites passée en force, + 1 million de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté – la seule chance pour Macron (ou un ersatz) de gagner les élections, c’est de se retrouver face à l’extrême-droite. Mais à trop vouloir mettre sur le devant de la scène l’insécurité, l’identité française, l’immigration, le petit Manu risque de se prendre les pieds dans le tapis.

Le glissement autoritariste de l’État n’est ni un hasard, ni un accident. En temps de crise, qu’elle soit économique ou sanitaire, le Capital est prêt à tout pour se sauver, se renforcer. Quoi de mieux que de désigner des minorités comme coupables de tous les maux de la société afin de détourner l’attention et de cacher que c’est bien le système capitaliste qui est à l’origine de l’accaparement des richesses par une minorité bourgeoise à travers des fraudes fiscales à coups de centaines de milliards d’euros, à l’origine de la sixième extinction de masse, à l’origine d’une justice laissant la criminalité en col blanc opérer en toute impunité. Alors en 2021 on désigne comme coupables les Musulmans et/ou les personnes racisées ; coupables de leurs cultures, de leurs croyances ; coupables de terrorisme – et peu importe aux dirigeants que 4 millions de Musulmans soient innocents. Sans oublier les classes populaires, systématiquement associées dans l’imaginaire politique, aux mêmes travers : fraude aux allocations, fraude à la sécurité sociale, fainéantise. Ils volent le travail "des Français" mais profitent du chômage : on appelle ça le "paradoxe du faf"…

Alors pour ne pas oublier, il faut se remémorer chaque jour qui nous amène un peu plus loin dans cette fascisation de la politique, des médias, de la bourgeoisie et d’une partie de la population. Certes c’est une histoire vieille comme la France mais inlassablement, elle se répète.

Revenons donc sur un mois d’octobre bien sombre :

5 octobre 2021

Pandora Papers : 11 300 milliards. Onze mille trois cents avec encore 9 zéros derrière.
Ils nous font croire que l’ennemi est « l’assisté qui touche le RSA », le chômeur qui peine à trouver un emploi, « l’étranger qui profite des aides » ... comme disent ces saloperies de capitalistes, de libéraux et d’identitaires. On nous dit que cela coûte un pognon de dingue et qu’il n’y a qu’à traverser la rue pour bosser. Vous, tous, qui pensez cela, allez au diable. Étouffez-vous dans vos mensonges, votre ignorance et votre mépris de classe.
L’argent magique n’existe pas nous disait notre cher président. Eh bien si. Il est dans les paradis fiscaux. Panama papers, Swiss Leaks, Lux Leaks, Paradise papers et maintenant Pandora... des jolis noms pour désigner l’obscène, la démesure et le crime. Oui. Crime. Le mot est réfléchi et pesé. Les criminels sont les 35 chefs d’État (anciens ou actuels) et les 130 milliardaires des Pandora papers. De la création de sociétés fictives en passant par des montages financiers, mais dans quel but ? dissimuler des bénéfices ou blanchir de l’argent tout en garantissant l’anonymat des usagers. Cet argent caché... pour échapper à l’impôt, cet argent sale parce qu’il provient de la corruption, de montages financiers, qui sert à acheter des jets privés, des yachts, des manoirs, des œuvres d’art ... toujours plus, plus de démesure. Cet argent qui échappe à l’impôt et ne servira donc ni aux écoles, ni aux hôpitaux... hôpitaux qui ont tant souffert des multiples coupes budgétaires, réduisant le personnel hospitalier à de la matière employable pendant cette pandémie, mais heureusement sauvé par des applaudissements à 20h. Hôpitaux qui ont dû opérer un tri des patients car il était impossible de sauver tout le monde : manque de respirateurs, de lits, de personnel. Ce qui découle de cet accaparement des richesses, c’est bien la misère sociale, le recul des acquis sociaux, le nivellement des salaires par le bas, l’inexistence du ruissellement, l’augmentation de la délinquance et de la criminalité que la bourgeoisie corrompue, dans son cynisme sans borne, s’empresse et se targue de réprimer.

6 octobre 2021

Pédocriminalité dans l’Eglise : « Le secret de la confession, plus fort que les lois de la République ». Ils sont où, tous ceux qui nous chantent LEUR refrain sur la « laïcité » et le séparatisme à longueur de journée ? Ils sont cachés, car là il ne s’agit pas d’Islam. Pour harceler une femme voilée qui accompagne une sortie scolaire et la diffamer en hurlant qu’elle est radicalisée y’a du monde mais quand il s’agit de pédocriminalité dans les églises nous faisons face à un silence assourdissant de la part de nos politiques.

14 octobre 2021

Blanquer en lutte contre le « wokisme » : « Le terme anglo-américain woke (littéralement “éveillé” en français) désigne le fait d’être conscient des problèmes liés à la justice sociale et à l’égalité raciale. Le mot “woke” s’applique, selon la journaliste de France Télévisions Marine Zambrano, à toute personne qui serait consciente. »
En France, il y a donc des politiques qui luttent contre des mouvements et des tendances antiracistes... allant même jusqu’à proclamer que ce sont ces mouvements qui ont conduit à l’élection de Trump. C’est ce que l’on appelle une inversion accusatoire. Car c’est bien parce qu’il existe un racisme systémique que les mouvements antiracistes existent... et non l’inverse.

Darmanin porte plainte contre Philippe Poutou, ce dernier ayant déclaré « la police tue ». Darmanin remplit son rôle, sa mission. Une mission guidée par des affects autoritaristes. Un rôle de protecteur de ses troupes/milices violentes et racistes. Il sait. Il sait que ses sbires tuent et mutilent. Il s’en fout, ou au pire il en tire une certaine satisfaction... car cela ne concerne pas sa caste. Entre 1977 et 2020, il y a eu 746 morts entre les mains de la police, il suffit de regarder le rang social et/ou les noms des victimes pour comprendre ce qui motive les flics à assassiner.
Cette plainte est un aveu. L’aveu qu’il ne compte ni cesser ces crimes ni en punir les auteurs. L’aveu que dans un avenir proche, dénoncer de tels actes nous exposera à une plainte et possiblement à la prison contrairement à ceux qui assassinent. L’aveu que la police est au service de la bourgeoisie. L’aveu que cette bourgeoisie protège la police.
Nous n’avons pas peur. La police tue. La police assassine.

17 octobre 2021

Hommage des victimes du 17 octobre 1961 tuées par la police.
Un préfet lui-même responsable de mutilations et de morts présent à l’hommage. Un xénophobe presque-candidat à la présidentielle qui fait du révisionnisme et du négationnisme sur ce massacre et des journalistes la bouche en cœur toujours prêts à lui tendre le micro. Emmanuel Macron qui ne tient pour responsable qu’un seul homme, évitant ainsi de reconnaitre l’existence d’un racisme d’État. Un rassemblement de citoyens empêché par la police de se rendre sur les lieux de l’hommage. En termes de mépris et de cynisme c’est quoi notre limite ? Car eux, n’en ont pas visiblement.

27 octobre 2021

Le porte-parole du gouvernement annonce l’ouverture d’une enquête sur la fermeture des lits d’hôpitaux.
Le coupable qui ouvre et instruit sa propre enquête, c’est nouveau ça ? À lire les articles du Parisien et autres serviles journalistes à la botte du pouvoir, on peut déjà entrevoir les conclusions de cette enquête : « Après une enquête approfondie, nous le gouvernement, nous déclarons non-coupables, c’est le personnel soignant qui est coupable, ils sont fainéants. » Et peu importera ce qui a conduit à cet absentéisme, les multiples coupes budgétaires, l’épuisement en période de pandémie, la destruction organisée de l’hôpital public et du système de santé en vue d’une future privatisation.

28 octobre 2021

Sondage : la propagande vers l’infini et au-delà !
Peu importe si le sondage est biaisé ou faux, ce qui importe c’est son influence sur la population. Un « bon » sondage doit angoisser, stresser, susciter la peur, le désarroi, l’urgence. Un bon sondage doit mener au pouvoir celui que la technocratie, les actionnaires, les nantis ont choisi.
Et sinon sur Cnews on ne s’emmerde plus : on fait un sondage qui dépasse les 100% et on gonfle le score du xénophobe Zemmour. Cnews présente ses excuses... Et nous nous permettons de les refuser. Car une fois la fake news diffusée, il est déjà trop tard. L’opinion a basculé et une majorité de personnes croit réellement que l’autre tache xénophobe qui n’a pas encore annoncé sa candidature sera au second tour.


Quand Marlène Schiappa traduit « Segregation » et « extremism » en français, ça donne : islamisme et terrorisme. J’ai quelques fois pensé que Marlène Schiappa était stupide. Mais j’avais peut-être tort. Elle est cupide, menteuse, manipulatrice, arriviste. Et si certains d’entre vous voient dans ce post des lacunes en anglais ou une grossière manipulation sémantique, j’y vois, pour ma part, une femme guidée par des affects autoritaristes et islamophobes. Marlène et moi ne parlons pas la même langue. Car lorsqu’elle entend « ségrégation » et « extremism », même dans une langue étrangère où ces mots sont les mêmes qu’en français, elle y voit l’islam et forcément le terrorisme. Elle en oublierait presque que le terrorisme dit "islamiste" représente 18,8% des attentats dans le monde et que 91% des victimes sont des Musulmans. Elle ne voit pas la stigmatisation et la ségrégation de cette population au travers de la loi "séparatisme", elle ne voit pas dans ce mot la multiplication par 3 des attentats de l’extrême-droite en Occident, elle ne voit pas les 4 millions de Musulmans français innocents.
Oui, Marlène parle une autre langue. Celle de Valeurs Actuelles, de Cnews, celle de Zemmour, Le Pen, celle de Macron, celle de Fourest, celle des identitaires, celle qui a vidé le mot laïcité de son sens, celle des flics, celle de l’État français gangréné par le mépris de classe et le racisme systémique.
Car lorsque moi je lis « segregation » et « extremism », je vois Valeurs Actuelles, Cnews, Zemmour, Le Pen, Macron, Fourest, les identitaires, le dévoiement du mot laïcité, les flics, l’État français gangréné par le mépris de classe et le racisme systémique... et maintenant je vois Marlène.
J’aurais préféré qu’elle soit « juste » stupide.

30 octobre 2021

Le CRS qui a assassiné Zineb Redouane, d’un tir tendu de grenade lacrymogène, s’en sort. Exonéré de sanction administrative et libre de continuer d’exercer son métier. L’impunité d’une police raciste, islamophobe et meurtrière continue.

31 octobre 2021

Spécial Halloween : Renaud Camus est invité à Cnews pour promouvoir sa théorie du « Grand remplacement », théorie qui a inspiré des attentats terroristes d’extrême-droite :
- Tuerie de Christchurch : 51morts, 49 blessés
- Fusillade El Paso : 23 morts, 23 blessés
- Fusillade synagogue de Poway : 1 morts, 3 blessés
- Fusillade de la synagogue de Pittsburgh : 11 morts, 1 blessé