Université d’été : "Les usages politiques du corps" en Albanie aout 2014

Université d’été organisée par :

L’association "Ici et ailleurs pour une philosophie nomade"

Le réseau Diagonal

l’université publique de Tirana.

L’association "Voyons où la philo mène"

Avec le soutien du Ministère de la Culture d’Albanie

Me mbështetjen e Ministrisë së Kulturës

Vous trouverez dans cette rubrique tous les textes des interventions.

Un site est à votre disposition à l’adresse suivante :

http://albanie.ici-et-ailleurs.org/

Articles de cette rubrique

  • "Les puissances politiques du cinéma sont corporelles"

    , par Alain Naze

    Face à certains films, nous éprouvons parfois des difficultés pour énoncer clairement ce qui en constituerait le contenu politique effectif, sans pourtant douter un instant de la teneur politique du film en question. Il ne s’agirait pas alors d’identifier cette apparente indétermination comme le (...)

  • The Death of One’s Own : The Sovereignty at its Limit

    , par Pao-Wen Tsao

    While stating in plain words that modern politics is characterized by the irreducible indistinction of the realm of bare life and that of the political, Girogio Agamben in a rather less conspicuous passage in this introduction for his book Homo Sacer said that “When its borders begin to be (...)

  • Le philosophe renversé

    , par Alain Brossat

    Je voudrais parler d’un geste qui se reproduit tout au long du parcours de la philosophie occidentale ou plutôt qui en affecte le corps sur un mode qui n’est pas celui de la répétition mécanique, mais de ce que Kierkegaard appelle la reprise. Ce geste, c’est celui du philosophe qui tombe. Hans (...)

  • Le corps de la déconstruction et les fascismes à venir

    , par Thierry Briault

    Il s’agirait de penser une théorie du « corps plastique » chez Derrida, à la fois comme un corps politique, un corps explosif de la guerre ou du terrorisme, comme une œuvre artistique, et comme image du philosophe, de son geste, de ses auto-portraits ainsi que de la dynamique politique d’un habitus (...)