vendredi, 23 juin 2017|

1 visiteurs en ce moment

 

Atelier de philosophie plébéienne Samedi 6 février 2016

L’atelier aura lieu : au Gîte Le Closet à Fertans (17-19 gde rue, 25330)

Atelier... cela veut dire un essai d’abandon de l’autorité du maître et de la posture d’élève au profit d’une tentative de production en commun.

Centre de Réflexion et de Documentation sur les Philosophies Plébéiennes de l’association « Voyons où la philo mène... »

9h30-12h30 « De la plèbe au corps ? De la plèbe qui danse ? » Atelier de perceptions Aurore Després (Maître de conférences en esthétique de la danse)

En 1977, dans un entretien donné à la revue Les révoltes logiques, Michel Foucault dit : « Il y a bien toujours quelque chose, dans le corps social, dans les classes, dans les groupes, dans les individus eux-mêmes qui échappe d’une certaine façon aux relations de pouvoirs : quelque chose qui est non point la matière première plus ou moins docile ou rétive, mais qui est le mouvement centrifuge, l’énergie inverse, l’échappée […] " La " plèbe n’existe sans doute pas, mais il y a " de la " plèbe. Il y a de la plèbe dans les corps, et dans les âmes, il y en a dans les individus, dans le prolétariat, il y en a dans la bourgeoisie, mais avec une extension, des formes, des énergies, des irréductibilités diverses ». Peut-on à même les corps et les gestes relever ce « quelque chose » de la plèbe, cette matière, force ou énergie décrite par Foucault ? Ainsi, plutôt que de cerner quelques figures ou parcours biographiques qu’on aurait pu qualifier de « plébéien » dans l’histoire de la danse, nous tenterons d’interroger les corps et les gestes eux-mêmes au travers d’images ou de textes de danse dans le présent de nos perceptions. Quelle part de la plèbe dans cette « danse géométrique » du Ballet des Polonais de 1573 ? Quels limites, et envers aux relations de pouvoir s’expriment dans les ballets « burlesques » tel celui des Fées des forests de Saint Germain (1625) ou dans ce récit du bourgeois Monsieur le Comte de More ? Quelle part renversante pouvons-nous voir à l’œuvre dans l’Étude révolutionnaire (1921) d’Isadora Duncan ou pas ? Qu’est-ce qui se dé-gage de la Danse de la sorcière (1926) de Mary Wigman, des danses à revendications politiques telles Time is money (1934) de Jane Dudley ou Man of Action (1948) de Daniel Nagrin ? Quelle énergie plébéienne porte le « corps démocratique » ou les mouvements « piétons » des danseurs de la Judson Church dans les années 60 ou ces « jams » de Contact Improvisation pratiquées par de nombreux amateurs jusqu’à aujourd’hui ? Qu’est-ce qui se retourne jusqu’à l’excès des contre-coups dans les corps que met en scène Caterina Sagna dans Heil Tanz ! (2006) ? Ou encore, quelles échappées agitent les corps de ce qu’on appelle aujourd’hui la « non-danse » ? À partir de cette multiplicité, il s’agirait d’évaluer ce « quelque chose » de la plèbe à même nos perceptions et nos corps d’ici et maintenant.

12h30 Repas

15h-18h « Quelle(s) figure(s) plébéiennes sur la scène juridique internationale ? » Albane Geslin (Professeure de droit international public)

L’objectif de cette présentation sera, à titre exploratoire, et au seul regard de l’ordre juridique international, d’interroger la présence ou l’absence, le surgissement ou la disparition, la reconnaissance ou le déni de ce que l’on pourrait identifier comme des figures plébéiennes – mouvements de libération nationale, peuples colonisés, peuples autochtones, peuple… En d’autres termes, comment l’ordre juridique international – les États, le droit et les institutions qu’ils produisent – réagit-il face à ces figures ?

18h30 Apéritif puis repas

Tarif de la journée (interventions + repas midi) : 15 €. Repas du soir : 10 €. Nuitée du samedi : 20 € Week-end complet (avec repas et nuitée du vendredi soir) : 70 € Réduction pour chômeur et étudiant. Possibilité de transport depuis les gares de Besançon le vendredi (maximum 20h) avec retour le dimanche.

Inscription et renseignements : crdpp25 gmail.com ou Philippe Roy 06 51 38 43 45 http://centre.philoplebe.lautre.net/

 
A propos de Ici et ailleurs
Il s’agirait moins de magnifier la diversité culturelle, d’exalter l’interculturalité, voire de s’émerveiller du métissage culturel en cours dans le contexte de la globalisation que de se poser, sur un mode moins béat, cette simple question : pourquoi est-il si difficile de s’entendre, pourquoi (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS

0628dinner[tiré de Picasa Web Albums - 交大社文所 le 28 juin 2009]

0628A-1[tiré de Picasa Web Albums - 交大社文所 le 28 juin 2009]

0628B-1[tiré de Picasa Web Albums - 交大社文所 le 28 juin 2009]

0628G[tiré de Picasa Web Albums - 交大社文所 le 28 juin 2009]

0627B-2[tiré de Picasa Web Albums - 交大社文所 le 27 juin 2009]

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...