Politique et subjectivation

Articles de cette rubrique

  • En marge d’ORDO SEXUALIS

    , par Alain Brossat

    Le progrès ressenti (au sens où l’on parle de froid ou chaud ressenti)
    « Progress is not an illusion, it happens, but it is slow and invariably disappointing », écrit quelque part George Orwell – le progrès n’est pas une illusion, il existe bien, mais il est lent et invariablement décevant ». Formule (...)

  • Être pris dans le rêve de quelqu’un...

    , par Alain Brossat

    variations sur un motif deleuzien
    « No noose, good noose ! » (Gene Kelly – Serafin – sur le point d’être pendu dans The Pirate de Vicente Minnelli)
    Dans son Abécédaire, Deleuze dit : les idées, c’est très obsédant. Il en prend pour exemple le cinéma de Vicente Minnelli et, dans les films de celui-ci, la (...)

  • Le « gouvernement par... » et le « gouvernement à... »

    , par Alain Brossat

    L’un des traits majeurs des mutations qui affectent le gouvernement des vivants dans nos sociétés est que nous sommes toujours moins gouvernés par... et toujours davantage gouvernés à... . C’est un processus qui s’engage dès que le pouvoir souverain, dans sa forme traditionnelle, commence à céder devant (...)

  • Il était une fois (une seule)...

    , par Tatiana Bondartchouk

    (en ce temps et ce pays-là, les noms et les prénoms des gens s’usaient, comme leurs vêtements, leurs chaussures, leurs brosses à dents... Alors, il fallait en changer... Plus facile à dire qu’à faire)
    Le directeur était à bout. La ride qui s’étirait d’Est en Ouest sur toute la largeur de son front (...)