Ici et ailleurs

Association pour une Philosophie Nomade

Contre le belloscepticisme

par Alain Brossat

« Vus de tout près, les hommes ont leurs raisons d’agir ; mais l’addition de celles-ci laisse bientôt deviner d’autres mobiles, plus convaincants, que le détail des êtres n’a pu qu’ignorer. Ce sont pourtant ces forces qui semblent avoir guidé les masses humaines vers les trous de Verdun... »
Eric Vuillard, La Bataille d’Occident
Il y a un belloscepticisme comme il y a un climatoscepticisme, et qui n’est (...)

L’utopiste, c’est toi !

par Lilou LK

Toi qui penses commerce, économie, part de marché, cours de l’action. Toi qui penses que sortir du capitalisme est idiot, suicidaire, démago, des élucubrations de hippies perchés. Tu ne jures que par le matériel, l’obsolescence programmée, la surconsommation. Le matériel c’est la vie, le paraitre c’est ton identité. Je possède donc je suis. Pour toi la mondialisation est un joli mot et le libre-échange (...)

The demise of (State) multilateralism in a multi-polar world

par Goran Fejić

How come that thirty years after the end of the Cold War, instead of an open and inclusive multilateralism (a free acknowledgement of inter-dependence and a coming together of all for the common benefit) we have something totally different on the international scene : something better described by the terms unilateralism, confusion and even chaos. Why ? Definitions and time-periods
We (...)

Derniers articles

  • Rencontre - Aux origines de l’islamophobie contemporaine

    Rencontre avec Olivier Le Cour Grandmaison, à l’occasion de la parution de :
    “Ennemis mortels”. Représentations de l’islam et politiques musulmanes en France à l’époque coloniale Éditions La Découverte En librairie le 17 octobre 2019
    Mercredi 6 novembre 2019 à 19h Café Tata Monique, 18 rue Laplace, (...)

  • En marge d’ORDO SEXUALIS

    , par Alain Brossat

    Le progrès ressenti (au sens où l’on parle de froid ou chaud ressenti)
    « Progress is not an illusion, it happens, but it is slow and invariably disappointing », écrit quelque part George Orwell – le progrès n’est pas une illusion, il existe bien, mais il est lent et invariablement décevant ». Formule (...)

  • Parce que jouer n’est pas faire semblant

    , par Philippe Roy

    Jouer, est-ce faire semblant ? Si il est difficile de définir ce que veut dire jouer, cela l’est moins pour "faire semblant". Faire semblant, en premier lieu, c’est imiter quelque chose, un modèle. Je fais semblant d’être un pompier en imitant un véritable pompier. Mais ce n’est pas suffisant, un (...)