"Voyons où la philo mène"

Il s’agit de donner du corps à la joyeuse griffe de la pensée !

Pour prendre CONTACT avec l’association, envoyez un email à :

voyonsoulaphilomene@gmail.com

Consultez :

Le Centre de réflexion et de documentation sur les philosophies plébéiennes (CRDPP)

[http://reseau.philoplebe.lautre.net/]

Articles de cette rubrique

  • Témoignage d’un gilet jaune bisontin

    , par Laurence Striby

    Atelier de philosophie plébéienne – Fertans, Samedi 16 février 2019
    Remerciant l’association "Philosophie plébéienne" de m’avoir invitée à cet atelier, je me présente : Laurence Striby, institutrice et gilet jaune.
    Comme la plupart des gens, je ne savais pas le 17 novembre ce qu’étaient les gilets (...)

  • Atelier de philosophie plébéienne consacré aux Gilets jaunes

    Salle des fêtes de Fertans (gde rue, 25330) Samedi 16 février 2019
    Atelier de philosophie plébéienne
    Atelier... cela veut dire un essai d’abandon de l’autorité du maître et de la posture d’élève au profit d’une tentative de production en commun. Centre de Réflexion et de Documentation sur les (...)

  • Sade malgré tout ? Une subversion toujours à venir, intempestive

    , par Alain Naze

    « Ne pas croire qu’en disant oui au sexe, on dit non au pouvoir » (Michel Foucault, La volonté de savoir, p.207)
    Entre sexualité et pouvoir, les rapports ne sauraient être que complexes, et ce, d’abord parce que le pouvoir ne présente aucunement un visage unique, et ensuite également parce que, (...)

  • Le désordre des sexualités

    , par Joachim Dupuis

    Je proposerai, une fois n’est pas coutume, un dyptique sur le sujet « pouvoir et sexualité » dans le cinéma, en orientant ma réflexion sur le désordre des sexualités. Parler de désordre des sexualités est une façon de suggérer combien le sexe est un enjeu problématique pour nos sociétés. Pour la société, (...)

  • Sexualité et pouvoir - Carnet de bord

    , par Estelle Chauvey, Judith Soria

    D’aucuns ont entendu parler de ce groupe de pseudo-plébéiens qui se réunissait trois fois par an, dans une contrée lointaine, dans une grande bâtisse appelée« Le Closet » au cœur d’un petit village nommé Fertans. Là s’y dérouleraient d’obscures conférences autour de sujets tendancieux au cours desquelles de (...)